Le Bal des Vampires au théâtre Mogador

Affiche Le Bal des vampires

Les comédies musicales et moi, on ne se connaissait pas. Longtemps réfractaire à l’idée de voir un spectacle presque intégralement chanté et surtout, je l’avoue, en français, j’ai souvent eu peur que ce soit long, mal interprété et barbant… Bref, très peu emballée, je n’avais jusque-là jamais franchi le pas…
Mais lorsqu’on m’a proposé de découvrir Le Bal des Vampires, je me suis dit que c’était peut-être un signe… Afin de combattre mes réticences et de voir au moins une comédie musicale dans ma vie pour ne pas mourir idiote, j’ai dit oui !

Le-Bal-des-vampires-06

Le Bal des Vampires nous chante donc l’histoire de… vampires, oui ! Mais pas uniquement.
Le Comte Von Krolock est attiré par Sarah, la belle et jeune fille de l’aubergiste d’un village transylvanien. Vampire au manoir surplombant la vallée, il va tout faire pour qu’elle se rende au bal qu’il organise dans sa demeure, le tout en vocalises… Bon, présenté sous cet angle, on pourrait s’imaginer une mièvrerie à la Twilight, un truc un peu gnian-gnian, destinée aux adolescentes énamourées en manque de romantisme factice… Eh bien, j’ai été agréablement surprise de découvrir que ce n’était pas exactement le cas.

Le-Bal-des-vampires-02

Je m’explique : Il y a de la romance, classique et inéluctable, sur fond de musique de Bonnie Tyler, revisitée pour l’occasion à la sauce frenchie, qui tisse le récit. Mais, il y a aussi beaucoup d’humour (tout comme dans le film d’origine dont est tirée l’intrigue), de clins d’œils, de jeux de mots et d’impressionnantes performances vocales.

Eh oui, détail des plus importants pour une comédie musicale : les acteurs chantent bien. Vraiment bien ! Le solo du professeur Abronsius est tout simplement génial. J’ai été bluffée de constater avec quelle facilité son interprète (David Alexis) débite à une vitesse folle une avalanche de mots à la « Supercalifragilistic… » de Mary Poppins et de façon tout à fait compréhensible.

Le-Bal-des-vampires-01

Les décors sont grandioses : L’auberge prend tout l’espace de la scène et se déplace en se tournant au grès du besoin. L’immense bibliothèque du manoir, comme je rêverais d’en explorer, les colonnes, les voutes et l’escalier de l’antre du Comte sont stupéfiants de détails lorsque nous sommes transportés dans la crypte ou dans la salle de bal…

Le-Bal-des-vampires-03

À mon sens, le meilleur moment du spectacle a été le réveil des vampires dans le cimetière. Un mur immense, qui passe de la verticale à la quasi horizontalité, orné d’une dizaine de tombes dévoilant progressivement une horde de vampires tous plus assoiffés d’hémoglobine et de festivités les uns que les autres.

Quel plaisir et quelle frousse de voir ces morts-vivants suceurs de sang passer parmi le public. À l’affut du moindre mouvement autour de moi, je guettais qu’il n’y en ait pas un qui m’approche et me surprenne. Heureusement, j’ai été épargnée, ouf ! Je crois bien que j’en serais morte de peur, ah ah ! Je suis une vraie flipette… 😀

Le-Bal-des-vampires-05

Au final, cette première expérience s’est révélée fort appréciable, drôle et parfaitement divertissante. Ce moment, pour moi, est presque passé avec la même vélocité que la diction du professeur Abronsius lors de son solo 😀 , alors que le show dure tout de même 2h20, entrecoupé de 20 minutes d’entracte.

Le-Bal-des-vampires-04

Et vous, avez-vous déjà assisté au Bal des Vampires ou à une autre comédie musicale ? En êtes-vous mordus ? J’aimerais bien connaître vos préférées. 😉

Kloé

Le Bal des Vampires
Prolongations jusqu’au 28 Juin 2015. 

Théâtre Mogador
25, rue de Mogador – 75009 Paris
01.53.33.45.30
www.lebaldesvampires.fr

Photos © VBW – Brinkhoff/Mögenburg.

Une réflexion au sujet de « Le Bal des Vampires au théâtre Mogador »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *