Expo : « Les chats » de Guillaume Bianco

Expo Les chats de Billy Brouillard (Guillaume Bianco)

Les murs immaculés de la galerie Barbier & Mathon (Paris 9ème) se parent actuellement des pérégrinations facétieuses d’adorables félins, vus à travers le regard (flou) du petit Billy Brouillard.
En effet, les chats de tout poil parsèment avec élégance, poésie et humour, le dernier ouvrage que leur dédie Guillaume Bianco, créateur de l’atypique et macabre garçonnet doué du pouvoir de percevoir les âmes des défunts : le don de « trouble vue ». Le livre nommé L’encyclopédie curieuse et bizarre par Billy Brouillard, Tome 2 Les chats est paru aux éditions Soleil (collection Métamorphose) en fin d’année dernière.

Expo Les chats de Billy Brouillard (Guillaume Bianco)

Expo Les chats de Billy Brouillard (Guillaume Bianco)

Après un précédent recueil sur le thème des fantômes, c’est donc au tour de nos chères petites bestioles griffues, source intarissable d’anecdotes tantôt attendrissantes, amusantes ou carrément hilarantes, d’être à l’honneur d’un nouveau tome des encyclopédies fantasques et ludiques du jeune Billy Brouillard, illustrées par la main habile de Guillaume Bianco.
L’ancien disciple de Didier Tarquin (dessinateur du cultissime Lanfeust de Troy), qui a depuis su tracer sa propre voie avec brio, était d’ailleurs présent lors de la soirée de vernissage de l’exposition. Nous y étions pour vous et vous proposons un petit aperçu de ce que vous pourrez y voir durant un mois.

Expo Les chats de Billy Brouillard (Guillaume Bianco)

La galerie parisienne Barbier & Mathon, que nous avons découverte pour l’occasion, offre un bel espace et une jolie mise en lumière des dernières œuvres du papa de Billy. La chance nous est ainsi offerte de pouvoir apprécier au mieux les planches originales, riches de détails et toujours finement exécutées, essentiellement à l’encre de chine et parfois réhaussées de délicates touches de couleurs pastel à l’aquarelle.

Expo Les chats de Billy Brouillard (Guillaume Bianco)Expo Les chats de Billy Brouillard (Guillaume Bianco)

Le trait faussement tremblant et naïf de Guillaume Bianco pourrait de prime abord le destiner au jeune public. Pourtant il n’en est rien, car la subtilité de sa lecture possible sur plusieurs niveaux fait mouche auprès de nombreux adultes. Son dessin visant l’essentiel donne tout leur charme et leur humanité aux différents protagonistes amenés à croiser la route du jeune Billy.

Expo Les chats de Billy Brouillard (Guillaume Bianco)Expo Les chats de Billy Brouillard (Guillaume Bianco) Expo Les chats de Billy Brouillard (Guillaume Bianco) Expo Les chats de Billy Brouillard (Guillaume Bianco)Expo Les chats de Billy Brouillard (Guillaume Bianco)

Par son rapport à la mort et la valorisation de la différence, on se sent proche de la poésie funèbre d’un Tim Burton. Mais l’ancien dessinateur des studios Disney au début de sa carrière, devenu depuis le célèbre réalisateur que l’on connait tous, est loin d’être la seule influence et référence de Guillaume. Il cite volontiers davantage Edward Gorey (qui inspira lui-même Tim Burton) ou, au détour d’une conversation avec des étudiants en écoles d’art et jeunes illustrateurs en devenir venus à sa rencontre, il évoque par exemple les croquis et dessins de Hans Bellmer, qui le fascinèrent dès sa découverte de l’artiste surréaliste franco-allemand. On peut aussi déceler dans le design de certains de ses personnages (notamment les chats) une stylisation, consciente ou inconsciente, parfois proche de celle de dessinateurs japonais, dont le plus illustre reste sans aucun doute Hayao Miyazaki.

Expo Les chats de Billy Brouillard (Guillaume Bianco)Expo Les chats de Billy Brouillard (Guillaume Bianco)

Guillaume avoue également ne pas être un dessinateur compulsif, à la manière d’un Joann Sfar ou d’un Kim Jung-Gi esquissant toute sorte de croquis en n’importe quelle occasion, mais avoir davantage besoin d’un contexte, voire d’un scénario, pour se mettre à dessiner. Peu avare de conseils envers les apprentis dessinateurs qui l’entourent ce soir-là, il leur recommande tout de même de s’exercer régulièrement en croquant les choses qu’ils voient pour se faire la main plutôt que de copier les plus célèbres illustrateurs…

Expo Les chats de Billy Brouillard (Guillaume Bianco) Expo Les chats de Billy Brouillard (Guillaume Bianco)

Expo Les chats de Billy Brouillard (Guillaume Bianco)
Billy Brouillard et son chaton Tarzan.

Les péripéties de Billy Brouillard, petit garçon étrange mais attachant, qui cherche dans le premier tome de ses aventures à percer les secrets de la mort ayant emporté son chat baptisé Tarzan, sont issues de la collection Métamorphose éditée par Soleil. Celle-ci compte dans ses rangs l’un des plus beau panel de jeunes auteurs, tous plus talentueux les uns que les autres, comme Benjamin Lacombe, Manuel Arenas, Clément Lefèvre, Aurélie Neyret, Anna Merli, Maly Siri, … ou encore Jérémie Almanza avec lequel Guillaume Bianco a collaboré à la création des trois magnifiques livres illustrés de la série Eco, écrivant leurs scenarii.

Encyclopédie Les fantômes de Billy Brouillard (Guillaume Bianco) Encyclopédie Les chats de Billy Brouillard (Guillaume Bianco)

Toujours très impliquée dans la fabrication extrêmement soignée des ouvrages et le suivi des artistes sous son égide, Barbara Canepa, dessinatrice, scénariste et coloriste, mais également directrice avec Clotilde Vu de cette fantastique collection aux goûts d’étrange et de merveilleux (évoquant souvent la sensation de se retrouver devant les vitrines d’un cabinet de curiosités), nous expliqua que le choix des œuvres mises en vente fut effectué conjointement entre l’artiste et le galeriste, et qu’elle se vit consultée pour une appréciation des prix à fixer.
La volonté de rendre accessible au plus grand nombre le travail de Guillaume Bianco fut privilégié, proposant par exemple les dessins les plus abordables à partir de 300 €. D’autres, plus élaborés ou d’un format plus imposant, dépassent de plusieurs fois le millier d’euros.

Expo Les chats de Billy Brouillard (Guillaume Bianco)

D’une durée d’un mois, cette exposition/vente présente à nos regards enjoués plus d’une cinquantaine d’œuvres que tout le monde peut découvrir car elle s’ouvre au plus large public qui soit. Elle est également gratuite ! Il ne faut donc pas se priver d’aller s’en émerveiller.

Sébastien

Merci à Barbara Canepa et Guillaume Bianco pour leur accueil et leur disponibilité.

Exposition Les chats de Guillaume Bianco
actuellement et jusqu’au 9 avril 2016.
Entrée libre.
Galerie Barbier & Mathon
10 rue Choron – Paris 9ème.
(métro Cadet ligne 7 ou Notre-Dame-de-Lorette ligne 12)

Illustrations © Guillaume Bianco – Soleil.
Photos © Sébastien R. – Les instantanés de Kloé.fr

4 - Cet article t'a plu ? Clique ici. 😉

2 réflexions au sujet de « Expo : « Les chats » de Guillaume Bianco »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *