El Naturalista

El Naturalista - Devanture boutique © Kloé W.

Je passe régulièrement par la rue du Faubourg Saint Antoine pour me rendre à mon cours de pilates. Les vitrines de Clarks, Jonak et Kickers me font souvent de l’œil, et j’aime voir leurs nouveautés exposées.
Un jour de septembre, j’ai été surprise de constater le changement d’emplacement de la boutique Clarks. Après discussion avec les vendeurs, souriants, formés sur leurs produits et à l’écoute (précision importante car c’est moins fréquent qu’il devrait en être…), j’apprends que l’ancienne boutique va accueillir une enseigne espagnole « écolo » que je ne connais absolument pas. Son nom : El Naturalista ! Sur leur conseil, j’ai donc passé la tête par la porte entre-ouverte puis parlé avec les gérants déjà présents qui m’invitent à participer à l’inauguration fin septembre.

Le penchant écologique se comprend dès l’enseigne. El Naturalista, ça sent la nature, l’Espagne et le soleil.
Dans une optique de respect de l’environnement (ligne directrice et éthique de la marque), un service de recherche et développement œuvre avec des stylistes nouvelle génération pour obtenir des chaussures 100% décomposables, belles et actuelles. Un travail de 11 années sur les produits issus de la bio-diversité leur aura été nécessaire pour y parvenir.

El Naturalista 6 © Kloé W.

J’ai été vraiment surprise par ce que j’ai découvert lors de l’ouverte de la boutique. Les designers parviennent à mettre en forme des modèles élégants et dans l’air du temps, loin des clichés sur la chaussure écolo, moche et inconfortable ! Oui, oui, je vous ai vu sourire derrière votre écran. Vous aussi vous avez imaginé la grosse godasse avec une semelle énorme et affreuse, style botte de jardinage mixée à la chaussure de randonnée et qui s’effrite au bout d’un an… Ah ah, mais que nenni, mes petits ! Certains modèles sont carrément à talons.

El Naturalista 3 © Kloé W. El Naturalista 7 © Kloé W. El Naturalista 8 © Kloé W.

Pour éliminer de leur production les produits toxiques, les semelles sont faites de caoutchouc naturel ou recyclé. L’intérieur des chaussures est composée de fibres de bambou, un matériau plus écologique car il nécessite moins d’eau au cours de la fabrication que les autres fibres naturelles. Il est respirant, absorbant et anti-bactérien.

Les semelles intérieures sont diverses, on trouve du caoutchouc, du liège et même des semelles amovibles thermo-formables appelée Natfit, qui se forment à votre pied pour un confort personnalisé, réduisant les vibrations au niveau des genoux, des chevilles et des lombaires. Ces semelles s’adaptent à toutes formes de chaussures.
Leur savoir faire sur le tannage des peausseries (issues d’animaux élevés pour l’industrie alimentaire) leur permet d’utiliser un traitement semi-végétal afin de garder souplesse et patine naturelle au fil des ans, limitant ainsi l’impact du traitement au chrome sur l’environnement. Le semi-végétal est, lui aussi, beaucoup moins gourmand en eau qu’un tannage 100% végétal.

El Naturalista 9 © Kloé W. El Naturalista 2 © Kloé W.

Et si jamais leurs formes vous bloquent encore un peu, les créateurs sont à pied d’œuvre pour le design de nouveaux modèles. Laissez-leur le temps de mieux vous surprendre. 😉
Si vous vous promenez dans la rue du Faubourg Saint Antoine, allez voir la boutique ornée de bois pour vous faire une idée. Je trouve d’ailleurs le design de leurs bancs étonnants.

El Naturalista 5 © Kloé W.

La vision sur le long terme de chaussures qui ne polluent pas la planète, biodégradables dans leur quasi-totalité, est rassurante ! La consommation actuelle nous propose tellement de produits made in « no earth respect », sans traçabilité des peausseries et du traitement apporté, qu’il est difficile d’imaginer l’impact d’une paire de bottines sur la planète à long terme. Maintenant, avec cette marque, on peut choisir d’acheter écologique, recyclé et de faire un geste pour la planète. La Terre ne pourra qu’apprécier ces chaussures si vous les oubliez en pleine nature… 😀
Pour les prix, comptez entre 99 € pour les modèles types sabots ou chaussures basses et 195 € pour les bottes.

El Naturalista 4 © Kloé W.

Aviez-vous déjà entendu parler de cette marque ? Peut-être la connaissez-vous. L’avez-vous testée ? Ou avez-vous envie d’essayer ? Dites-moi tout, je suis très curieuse de savoir ce que vous en pensez.

Kloé 

El Naturalista
129, rue du Faubourg Saint Antoine – 75012 Paris
01.58.51.19.19
Métro : Ledru-Rollin (ligne 8)

El-Naturalista - boutique © Kloé W.

Photos : © Kloé W.

  Cet article t'a plu ? Clique ici. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *