Concert : Garbage fête ses 20 ans au Zenith !

Concert_Garbage_Zenith_01

Le groupe de rock alternatif Garbage était en concert au Zenith de Paris ce samedi 7 novembre. Occasion de célébrer sous la forme d’une rétrospective musicale les 20 ans de la sortie du premier album éponyme. Et même si la salle parisienne est loin d’avoir la meilleure acoustique qui soit, en fans de la première heure, nous nous devions d’assister à cet anniversaire. Notre groupe préféré n’a pas tous les jours 20 ans ! 😉

Concert_Garbage_Zenith_02

Kloé et moi-même connaissons et aimons Garbage depuis notre adolescence (mes 15 ans pour moi, 12 pour Kloé) dès leurs premiers passages radiophoniques et leurs singles Queer puis Stupid Girl. De plus, leurs venues à Paris étant rares, il était hors de question pour nous de louper un tel évènement.

Zenith de Paris, 21h, l’attente du public est à son comble. Une immense toile tendue parcourt l’intégralité de la scène. La pression monte d’un cran encore lorsque est projeté dessus un montage des vidéos personnelles du groupe datant de 1995 lors de la création du tout premier album (vidéo identique à celle ci-dessous projetée à Chicago le 17 octobre 2015). 

Le concert débute avec Subhuman, un titre absent de l’album, mais créé à la même période. Le groupe interprétera d’ailleurs ce soir-là huit de ses « b-sides », baptisées « g-sides » (vous aurez saisi pourquoi 😉 ) intercalées entre les chansons de l’album. Sous la toile, les membres de la formation apparaissent d’abord en ombres chinoises. Le rideau tombe d’un coup. C’est l’euphorie dans la salle. Une multitude de spots lumineux roses jaillissent et s’articulent dans tous les sens depuis la scène. S’enchaînent Supervixen et Queer (premier single entendue sur les ondes).

Shirley Manson, voix charismatique et âme du groupe, cheveux et courte robe roses pour l’occasion, s’adresse enfin à son public conquis dès les toutes premières notes de guitares. Elle nous exprime sa joie d’être à nouveau à Paris pour ce concert exceptionnel et nous explique que c’est incroyable qu’après vingt ans ses fans répondent toujours présents. 

Les morceaux qu’ils joueront se suivront de façon presque chronologique par rapport à leur date de création, s’étalant de 1995 à 1996. C’est en tout pas moins de 22 titres qu’ils interpréteront (liste complète à la fin de l’article).

Butterfly Collector sera la première cover lors du concert, reprise du groupe anglais The Jam. Steve Marker et Duke Erikson rallongent de quelques mesures de guitares bien placées Not My Idea pour le plus grand plaisir de l’auditoire. 

S’en suit Trip My Wire (g-side) et Milk, qui sous les rires de Shirley, sera recommencée trois fois à cause d’un souci de Duke au clavier. Petits ratés, très vite rattrapés et pardonnés car tout se déroule dans un bonne humeur communicative. Shirley empoignera même une guitare pour nous jouer My Lover’s Box.

Concert_Garbage_Zenith_03
Shirley Manson – Dallas – Photo Mike Brooks

Les moments d’apothéose furent pour moi les arrangements ultra rock et énergiques de Only Happy When it Rains, et les ajouts des sonorités électro de Stupid Girl, ce titre emblématique qui m’a fait m’intéresser à Garbage en 1995 sans les lâcher depuis.

Au premier rang, une groupie tend un petit cadre à Shirley qui s’exclame « What’s this ? Oh, it’s me with my puppy. It’s so cute ! » Une image d’elle et son chien réalisée en… broderie. Reconnaissante face à son public, les larmes aux yeux, elle nous avoue « You’ll make me cry » avant de lancer un majestueux « Fuck you Paris ! » avec les majeurs tendus, sitôt imitée par l’ensemble de l’audience. 😀

Le groupe nous quitte pour un instant après Vow, le temps d’un rappel enthousiaste de la foule qui voudrait que le concert ne s’arrête jamais. Tous reprennent leurs instruments pour Kick My Ass, une autre cover que je n’avais encore jamais entendu (Quoi, il y a des chansons d’eux que je ne connais pas ?…) Ils concluront définitivement ce show inoubliable avec Cherry Lips issu de leur 3ème opus et enfin Push it, titre phare et puissamment rock du 2ème album.

Nous repartons avec le souvenir indélébile en tête d’avoir assister à un excellent concert du groupe malgré parfois le son amalgamé des instruments sur certains titres, dû à une acoustique souvent moyenne dans cette salle finalement mal adaptée aux show musicaux. Les ingénieurs du son s’en sortent plutôt bien cette fois-ci, et nous aussi 🙂
Happy birthday Garbage ! Et merci infiniment. Vous tenez sans aucun doute la place la plus haute dans mon cœur. Que ces 20 prochaines années vous soient encore plus belles et riches d’inspirations musicales.

Sébastien

Setlist :
– Subhuman (g-side)
– Supervixen
– Queer
– Girl don’t come (g-side)
– As Heaven is Wide
– Butterfly Collector (cover The Jam)
– Not My Idea
– Trip My Wire (g-side)
– Milk
– Fix Me now
– My Lover’s Box
– Sleep (g-side)
– A Stroke of Luck
– #1 Crush (g-side)
– Stupid Girl
– Dog New Tricks
– Only Happy When It rains
– Vow
Rappel :
– Kick My Ass (cover Vic Chesnutt)
– Driving Lesson (g-side)
– Cherry Lips (3ème album)
– Push It (2ème album)

1 - Cet article t'a plu ? Clique ici. 😉

10 réflexions au sujet de « Concert : Garbage fête ses 20 ans au Zenith ! »

  1. ok pas de mal ,et dommage pour les photos j’ai moi aussi des clichés de moindre qualité pris avec mon portable.
    si jamais vous avez un lien pour acheter des photos du concert faite moi signe.
    bonne continuation (je vous suis sur Twitter)

  2. Très bon concert du groupe avec une Shirley énergique et attachante. Dommage pour le son. Lors de leur dernier concert il était bien meilleur pourtant dans la même salle…

    1. Kloé : Shirley était sublime avec ses cheveux roses, elle me surprend à chaque fois par sa force et son énergie très communicative. C’est toujours un plaisir de la voir sur scène avec le groupe.
      Pour le Zénith, peut être que nous acceptons aussi de subir le son de cette salle car contraints de venir voir un concert là bas. Je me souviens des concerts de Shakaponk, le son était impeccable et la salle était en ébulition dès le début, alors que pour le concert de Florence and the machine où le son était absolument abominable, la harpe avait un son métallique, la voix envoutante de Florence n’avait pas toute l’amplitude qui me fait frissonner… Nous étions franchement déçu.

  3. bonsoir,
    merci pour ce cr qui reflète bien ce que j’ai vécu samedi au Zenith (je suis venu de Lyon) faire une mini tournée pour célébrer un Album n’est pas commun !
    Garbage a traversé le temps malgré quelques problême du a la vie de groupe et Shirley Manson le Volcan écossais a une personnalité unique dans le monde de la musique.
    je ne savais pas que le son au Zenith était pire a régler qu’a la Halle tony Garnier de Lyon c’est dire….
    il fallait être la samedi soir car des show anniversaire d’un groupe ne se reproduise pas souvent voir rarement.
    super Blog Felicitation.

    1. Sébastien : Nous étions ravis d’y assister également, une tournée d’anniversaire c’est assez exceptionnel en effet.
      Le son semble difficile à dompter au Zénith. Plusieurs artistes en ont fait les frais.
      Merci pour ton retour sur l’article et pour ton compliment sur le blog. N’hésites pas à partager l’article et à faire connaître le blog autour de toi.

      Nous étions à Lyon il y a pile un an auparavant, as-tu lu nos articles à ce sujet ? Voici les liens directs des bonnes adresses que nous avons découvert là bas.
      http://lesinstantanesdekloe.fr/the-ou-theatre/
      http://lesinstantanesdekloe.fr/mokxa-la-boite-a-cafe/
      http://lesinstantanesdekloe.fr/macarons-bouillet/
      Bonne soirée à toi.

      1. salut Kloé,
        moi c’est Luciano pas Sébastien(clin d’oeil)
        oui j’était a Lyon au Transbo l’année derniére et je n’avait pas lu vos articles ,ils sont vraiment bien fait (pour les macarons je connais un peut le patron)

        j’ai partagé via twitter une des vidéo de l’article sur Garbage et je vais faire tourner le reste car cela en vos le coup.
        est il possible d’avoir des photos du concert de samedi ? si il faut une renumération pas de soucis.
        cordialement
        luciano

        1. ha désolé Sébastien je n’avait pas compris que tu était la personne qui me répondait !
          je croyais que tu t’adressait a moi.
          cordialement
          luciano

          1. Désolé Luciano pour la méprise. Je signerai désormais en bas de commentaire 😉
            Concernant les photos, nous en avons fait très peu et de loin avec notre téléphone. Impossible de faire autrement sans accréditation. La qualité est vraiment médiocre, c’est pour cela que nous avons utilisé la photo de Mike Brooks lors du concert de Dallas faute d’avoir nos propres images. Les vidéos marquées Les instantanés de Kloé te donnent une idée de la dimension minuscule de Shirley et du groupe sur nos clichés…
            Très bonne soirée à toi !
            Sébastien (c’est moi 😉 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *