Chevaliers du zodiaque : Du petit au grand écran

Les-Chevaliers-du-zodiaque-Affiche-France

Quel garçon de 10 ans au début des années 90 n’a pas un jour hurlé dans la cour de récrée : « Par les météores de Pégases ! », « Par la colère du Dragon ! » ou invoqué la « poussière de diamant » ? Qui ?… Qu’il se dénonce ! 😀

Eh oui, nombreux sont les enfants de ma génération (celle des années 80 donc, pour les nuls en maths…) bercés par les dessins animés diffusés à la télé. Pour certains d’entre-nous, quelques uns tiennent encore une place importante dans nos souvenirs et dans notre cœur. À l’époque, la plus marquante pour moi, comme pour beaucoup d’autres, fut incontestablement celle des Chevaliers du zodiaque !
Aujourd’hui, le réalisateur Keiichi Sato, nous en livre sa version au cinéma. Une relecture toute en images de synthèse, validée et produite par l’auteur du manga originel, Masami Kurumada.

Chaque mercredi après-midi, admiratif et impatient, j’étais scotché au poste familial pour connaître la suite des aventures de ce groupe d’orphelins envoyés aux quatre coins du globe obtenir des armures célestes et mythologiques pour défendre au péril de leur vie l’incarnation sur Terre de la déesse Athéna. Sacré boulot, me direz-vous, pour ses ados qui paraissaient pourtant bien plus vieux et matures que leur âge sous la pâte de l’incroyable character designer (concepteur graphique des personnages) Shingo Araki, auquel on devait également Ulysse 31, pour n’en citer qu’un. Bref, tout un pan de mon enfance…

Les-Chevaliers-du-Zodiaque-Gemeaux

Alors, autant vous l’avouer tout de suite, en tant que fan de la première heure, le défi s’avérait ardu pour faire au moins aussi bien que son illustre prédécesseur. Et au vu des premières images et bandes-annonces exposant les nouveaux design des personnages, j’étais assez réticent, voire carrément pessimiste à l’idée de la réussite de ce reboot en forme de long métrage. Mais pour se faire une réelle opinion de la chose fallait-il encore le voir…

Les-Chevaliers-du-Zodiaque-Grand-Pope

Nous voici donc projetés dans un contexte contemporain conçu d’images numériques où le réalisme tend davantage vers un Final Fantasy ou un Albator version Shinji Aramaki que des graphismes élancés mais plats de Shingo Araki. Et malgré des choix esthétiques parfois discutables (personnage originairement chauve désormais gratifié de cheveux, chevaliers d’or affublés de lunettes, piercings, boucs et autres tatouages… ou plus audacieux encore. Je vous laisse quelques surprises 😉 ), je dois dire que j’ai été plutôt agréablement surpris dans l’ensemble. Les armures sont massives, étincelantes de milles feux et font un doux tintement de métal lorsqu’elles s’entrechoquent au cours des nombreux et rapides combats. Un poil trop brefs d’ailleurs, mais ellipses et raccourcis scénaristiques étaient obligatoires pour parvenir à contenir l’ensemble du récit en 1h30… Le relooking du grand Pope et celui d’Athéna dans sa tenue de déesse inspirés par la culture précolombienne d’Amérique du sud sont franchement réussis (on pourrait presque se croire dans une version 3D des Mystérieuses cités d’or 😀 ), et les casques qui se ferment pour protéger les visages dans leur quasi intégralité en mode offensif est une super idée ! 

Les-Chevaliers-du-Zodiaque-Verseau

Certes, moins émouvant et approfondie que la série fondatrice, mais finalement pas si éloignée des motivations premières des personnages et de leur histoire, cette adaptation s’adresse avant tout aux nouvelles générations et futurs adeptes des protecteurs d’Athéna et de mythologies diverses. Ceux-ci seront sans doute un jour curieux de découvrir l’ensemble de la saga. Et même si résolument le film ne contentera pas l’intégralité des aficionados des temps anciens, il est à voir comme une proposition nouvelle et une vision différente d’un univers équivalent.

Les-Chevaliers-du-Zodiaque-Shun

De plus, qu’il est jouissif de se dire que les héros de notre enfance sont enfin sur grand écran en France et continuent d’inspirer de nouveaux créateurs de par le monde ! Alors, faites brûler votre cosmos et rendez-vous au ciné, futurs chevaliers ! 😉

Sébastien

Les-Chevaliers-du-zodiaque-Seiya-Athena

Les Chevaliers du zodiaque – La Légende du sanctuaire
Actuellement en salles
Images © 2014 Masami Kurumada / Saint Seiya Legend of Sanctuary Production Committee

  Cet article t'a plu ? Clique ici. 😉

2 réflexions au sujet de « Chevaliers du zodiaque : Du petit au grand écran »

    1. Hello Bruno, merci pour le petit mot sur le blog 🙂
      On est d’accord, inutile de tirer à boulets rouges sur ce film qui n’est pas parfait, mais qui a le mérite de donner un autre angle d’approche et une forme graphique alternative à une histoire déjà vieille de près de 30 ans… en y apportant quelques idées intéressantes. Je vois ça un peu comme les différentes visions de Batman, Superman et autres en comics ou en film. Ça prouve au moins que l’histoire et son univers sont encore dignes d’intérêt 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *