Before pigmenté au Musée du Quai Branly

Ouverture-Before-Tatoueurs-Tatoues

Fraichement débarquée dans l’univers des musées parisiens, je découvre leur fonctionnement et leurs évènements en marge de leurs expositions, souvent très belles d’ailleurs. Après ma surprise au Palais de Tokyo (article à venir), j’apprends que chaque trimestre les Before du Musée du Quai Branly sont gratuits et ouverts à tous, à condition bien sûr d’être patient pour pouvoir y accéder car le monde y afflue.
Ces soirées sont l’occasion de boire un verre entouré de ses amis et d’évoquer ensemble les thèmes abordés. Un moment de détente entre curieux qui permet de partager cette fois-ci sur le tatouage, qu’on soit tatoué ou non.

.
Before-Tatoueurs-Tatoues-03 Before-Tatoueurs-Tatoues-02
Cours du Musée du Quai Branly et ses cristaux lumineux

En parallèle de l’exposition Tatoueurs, Tatoués, le musée des arts des civilisations outre-occidentales nous propose durant son Before son lot d’activités liées à la discipline de l’encrage de la peau. Petit aperçu de ce que nous y avons vu et fait lors de la dernière session :

Les machines de Karl Marc
Sous les vitrines, la superbe collection de dermographes de Karl Marc, disposée au sous-sol du musée, s’offre aux regards intrigués ou contemplatifs des visiteurs. Cet artiste tatoueur américain parle avec passion de ses machines, prolongement naturel de la main, qui portent en elles toute une série de récits singuliers. En voici quelques exemples : 

Agrandissez l’image en cliquant dessusBefore-Tatoueurs-Tatoues-09Before-Tatoueurs-Tatoues-13 Before-Tatoueurs-Tatoues-06Before-Tatoueurs-Tatoues-10Before-Tatoueurs-Tatoues-11 Before-Tatoueurs-Tatoues-08.

Salut la compagnie
Les artistes farfelus et fantasques, tous ornés de tattoos divers, de la troupe Hey ! La Cie, nous ont présenté un extrait de leur spectacle vivant, justement nommé, Notes d’encre. Ce show exubérant nous conte, sur 7 représentations, le parcours du tatouage à travers les époques, du XVe siècle à nos jours. Une mise en scène burlesque où Julien (dont je vous reparlerai bientôt), conteur de l’épopée au phrasé grandiloquent et parfaitement articulé tel un Monsieur Loyal, nous révèle les grands noms qui ont marqué l’histoire de cet art et son évolution. Le choix d’une animation sonore par le biais de nombreux gramophones nous replonge sans délai dans le passé. Et la projection de décors de papiers, entièrement animés à la main, m’a réjouie autant qu’enthousiasmée. Apparaît alors l’homme aux multiples bandes noires qui le parsèment, ne s’exprimant que par la simple gestuelle de son corps. Une chorégraphie très forte dans laquelle ce performer de talent parvient à faire passer une émotion saisissante sans que le moindre son ne sorte de sa bouche. Vraiment impressionnant !

Tous seront sur scène pour la dernière partie de leur spectacle le 7 mars à 18h, au Théâtre Claude Lévi-Strauss du Musée du Quai Branly. Si vous en avez la possibilité, ne les manquez pas !

Before-Tatoueurs-Tatoues-15.

Un sourire pour la photo !
Devant un décor de studio photo vintage, nous avons ensuite pris la pose avec calot de marin, bouquet et manchettes au motif de tatouage graphique… C’est drôle de voir mon amoureux tatoué le temps d’un cliché. 😀 Une petite impression offerte par les joyeuses demoiselles qui tiennent le stand, et voilà un joli souvenir qui rentre avec moi à la maison. Thanks, les filles !

Before-Tatoueurs-Tatoues-14.

Le photographe du tatouage
Vous connaissez The tattoorialist ? Il s’agit d’un blog photos où les tatoués dévoilent en douceur, devant l’objectif de Nicolas Brulez, les œuvres qui les ornent. Présent pour l’occasion, le photographe, accompagné de son équipe, prend le temps de discuter avec chacun, de connaître leur histoire et les noms ou les anecdotes liés aux tatoueurs qui ont dégainés sur eux le dermographe. Le flash est inépuisable (enfin, tant que les piles tiennent le coup. N’est-ce pas Nicolas ? 😉 ). J’ai donc eu le plaisir d’échanger quelques mots avec lui en fin de soirée. C’est un homme avenant et passionné qui m’a fait le plus beau des compliments : « C’est ton premier tatouage ? Tu peux être fière, il est magnifique ! ».
Venant de la part d’un homme qui en a vu passer plusieurs centaines (sans doute plus encore), je suis vraiment touchée. Mais rendons à César ce qui lui revient : Ce tatouage, c’est une part de moi, mais c’est surtout la création de Nikos. Ô mon tatoueur graphique préféré ! Mon cher, je te dédie ces quelques mots qui sont représentatifs de la qualité de ton travail, du respect et de la passion qui en ressort. Merci à toi !

Before-Tatoueurs-Tatoues-04Before-Tatoueurs-Tatoues-05© The Tattoorialist, Before « Tatoueurs, Tatoués »


Mon seul regret de ce Before restera de n’avoir pu assister à la conférence sur l’âge d’or de la bousille en France, faute de tempsCe terme désigne les tatouages chez les criminels, soldats, marins et voyous qui, à la fin 1800 jusqu’aux années 50, se firent marquer le corps de dessins et de phrases à la lourde charge symbolique. 

Après tous ces petits évènements fort sympathiques, nous avons pu découvrir la fameuse exposition Tatoueurs, Tatoués tant plébiscitée. Je vous en parle plus en détail dans un article dédié prochainement. Restez donc connectés au twitter ou à la page facebook des instantanés de Kloé pour en savoir plus.

N’oubliez pas l’évènement Le mondial du tatouage qui a lieu ce week-end du 6 au 8 Mars à la Grande Halle de la Villette à Paris !

Mondial-du-tatouage-2015

 

À très vite, chers lecteurs 😉

Kloé

Photos (hors The Tattoorialist) © Les instantanés de Kloé

  Cet article t'a plu ? Clique ici. 😉

3 réflexions au sujet de « Before pigmenté au Musée du Quai Branly »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *