42°

42-présentation © Kloé W.

J’ai la chance d’avoir quelques ami(e)s végétarien(ne)s et végétalien(ne)s, voire même vegan et un adepte de la « raw food », qui me font connaître des sites internet, des livres ou des lieux comme celui-ci.
Quand on m’a proposé de tester le 42 degrés, j’ai tout de suite dit oui, pour le plaisir et la découverte du crudivorisme.

Ce restaurant de bistronomie crue souffle sa 1re bougie en décembre. C’est le premier et unique sur Paris, 100% raw (cru) et vegan (sans produits issus de l’exploitation animale comme le lait ou les œufs, par exemple). Une cuisine jusqu’alors développée principalement outre-Manche et outre-Atlantique.

Non, 42 degrés, ce n’est pas la température ambiante du lieu ou le taux maximum d’alcool qu’on vous sert lors de la soirée, petits malins… Quand on apprend que tout aliment chauffé au delà de 42° perd ses bienfaits nutritionnels, ça devient plus clair. 😉

Le crudivorisme, c’est servir des plats avec des aliments crus ou déshydratés à base de produits frais, bio et régionaux autant que possible, pour préserver tous les nutriments et vitamines. On redécouvre le goût, originel et aucunement dénaturé, de l’aliment en faisant du bien à son corps !

Le restaurant propose une carte avec du choix, des plats de saison, avec ou sans gluten (précisé sur la carte). Des plats du midi différents chaque jour et affichés dès la matinée sur leur facebook. On peut manger sur place ou prendre à emporter.

J’y ai rejoint mes amis avant l’heure du dîner car le lieu fait aussi salon de thé l’après midi (de 14h30 à 19h30). J’ai commandé un smoothie maison aux raisins de muscat, ananas, orange, menthe et gingembre, harmonieux et désaltérant. Un vrai délice.
Également à la carte : Chaï Tea Latte « home made » au lait d’amande, Bionade, jus de fruits et bière à l’épeautre.

Les entrées (7 à 9,50 €) :

42-mousse-de-carottes © Kloé W.
Mousse de carottes au gingembre
42-lasagnes-d'aubergines © Kloé W.
Lasagnes d’aubergines au pesto
42-raviolis-de-betteraves © Kloé W.
Raviolis de betteraves jaunes au fromage frais
42-soupe-de-potimarron © Kloé W.
Soupe de potimarron saveur coco
  • Mon choix s’est porté sur la mousse de carottes au gingembre, graines de sésame, salade de carottes violettes en lamelles et feuilles de moutarde. Accompagnée d’un petit pain aux oignons des Cévennes (secret maison du chef qui n’a rien voulu dévoiler de sa confection, et ce n’est pas faute d’avoir essayé ! 😉 ). Il a une consistance ni sèche ni oléagineuse et c’est très goûteux. La texture est surprenante, déshydratée mais un peu collante. Je ne connaissais pas les pousses de moutarde et j’aime beaucoup la touche piquante en note de fond, qui relève parfaitement la carotte, fondante et agréable à manger. Une entrée consistante qui m’a permis de redécouvrir le goût de la carotte.
    Lasagnes d’aubergines, un peu résistantes à couper à cause de la peau du légume déshydraté, mais le goût du pesto récompense l’effort fourni.

    La soupe de potimarron saveur coco, bien que joliment colorée, ne m’a pas vraiment tentée.
    Les raviolis de betteraves au fromage frais : coup de foudre gustatif ! J’ai eu bien raison de piquer dans l’assiette de ma voisine. C’est divinement bon.


Les plats
 (14 à 18 €) :

42-fettuccine-de-butternut © Kloé W.
Fettuccine de butternut
Risotto de chou-fleur et panais
42-burger-de-champignons-portobello © Kloé W.
Burger de champignons portobello
42-burger-de-champignons-détail © Kloé W.
Burger de champignons en détail
  • Les fettuccines de butternut sont croquantes et très bien assaisonnées. Le risotto de chou-fleur et panais, original. Normalement agrémenté de cèpes, il n’y en avait pas ce jour-là, et c’est bien dommage.
    De mon coté, j’ai commandé le burger de champignons portobello et chips de légumes déshydratés. Alors, déjà, c’est joli à voir et c’est tout aussi bon à manger. Les croquants de kalé sont salés et agrémentés de graines de sésame. Une belle découverte amusante à manger. Le champignon, un délice, un peu sucré, mais le fromage végétal frais et le steak de noix harmonisent le tout. Un gros coup de cœur pour ce plat !


La planche de fromages végétaux
 (9 €) :

42-fromages © Kloé W.
Fromages végétaux et crackers
  • Au milieu des crackers aux graines, du chutney d’abricots, des figues fraîches et des noix, trônent les « fromages » frais ou déshydratés « home made ». Préparés à base de plusieurs noix différentes, nous avons découvert le fromage frais d’amande à l’estragon, le fromage sec d’amande au poivre, ainsi que ceux aux noix de cajou (façon cantal, au piment d’espelette ou à l’huile de truffe).
    C’est très particulier. Les saveurs étant plus concentrées que celles connues dans le fromage au lait animal, j’ai été un peu dérangée par ceux fermentés aux noix de cajou, surtout celui à la truffe qui était très fort en goût. Par contre, celui à l’amande fraîche et estragon… Oh là là, un régal !


Les desserts
 (7 à 9 €) :

42-mulberry-and-apple-pie © Kloé W.
Mulberry and apple pie
42-forêt-noire-cacao-cru © Kloé W.
Forêt noire au cacao cru
42-forêt-noire-cacao-cru-détail © Kloé W.
Forêt noire au cacao cru en détail
  • La forêt noire, au cacao cru et morceaux de cerise, m’a emmenée jusque sous les tropiques avec sa surprenante noix de coco. Non, non, la gourmandise n’est pas un vilain défaut, et j’en ai largement profité avec ce dessert. Le cacao est très présent sans être écœurant, relevé par le fruité de la coco. À chaque bouchée, tout se lie délicieusement avec le biscuit de noix et les pépites de cerise explosent de saveur. Mes papilles s’en rappellent encore ! 
    Le doux biscuit, sucré et délicieux, de la tarte mulberry and apple pie, est bien contrebalancée par la pomme et la « compote » pomme-mûre idéalement acidulées. 

Je suis ravie d’avoir découvert cette cuisine crue. J’ai retrouvé des saveurs de légumes du jardin, goûté les noix sous une autre forme qu’en cerneaux. C’est difficile d’expliquer la texture des aliments servis, car ce n’est pas comparable à quelque chose d’existant pour un non-initié. Je vous invite donc à goûter par vous-mêmes pour comprendre. Mes amis omnivores ont émis des réserves sur les quantités servies, qui pour moi étaient tout à fait suffisantes. Les noix, c’est aussi très nourrissant et forcément, dans l’assiette, ça paraît moins gros qu’un steak. L’œil est trompé alors que l’estomac est comblé… Les appellations des plats les ont quelque peu déroutés également. Car un ravioli, des fettuccines, un pain ou un fromage sont des préparations qui, à la base, ne sont pas composées de légumes. Ces noms, différents de leur sens commun, les ont parfois induits en erreur. 

Et vous, avez-vous déjà testé la raw food ? J’ai très envie de connaître votre ressenti sur cette cuisine qui n’est pas habituelle dans un pays à la gastonomie riche comme le nôtre. Conquise pour ma part, leur formule brunch me fait de l’œil. Je vais donc vite caler un petit moment entre filles sur l’agenda. 😉

Bonne journée,

Kloé 

42 degrés
109, rue du Faubourg Poissonnière – 75009 Paris
09.73.65.77.88
42degres.com
Métro : Poissonnière (ligne 7)

42-restaurant © Kloé W.

Ouvert du mardi au samedi : 12h – 22h30
Restauration : 12h30 – 14h30 puis 19h30 – 22h30
Salon de thé : 14h30 – 19h30

❗️Paiement en espèces ou tickets restaurant seulement. Pas de CB mais un distributeur juste en face.

Photos : © Kloé W.

  Cet article t'a plu ? Clique ici. 😉

6 réflexions au sujet de « 42° »

  1. Hey !
    Je t’ai taggée aux Liebster Awards ! C’est un tag que l’on s’échange entre bloggeuses qui ont moins de 200 followers sur Hellocoton ! 😀 Enjoy, et n’hésite pas à m’envoyer un petit message quand tu as fait le tag, c’est toujours chouette de lire les réponses aux questions posées 😉
    Romane

  2. 42, moi je pensais que c’était en rapport avec Douglas Adams (bon, c’est pas grave 😀 ).
    Ravie de lire un article sur le crudivorisme que j’ai bien envie d’essayer également. Et les photos mettent l’eau à la bouche, surtout les desserts et… les figues (mon pêché mignon) !
    Tu crois que le chef garde le silence sur ses recettes de fromages végétaux aussi ?

    Super blog au passage, très intéressant et bien écrit, on voit que ça te tient à cœur.
    Biz.

    1. La prochaine fois que tu viens à Paris, on va y manger 🙂 Les desserts sont délicieux, la foret noire miam miam !
      Merci pour ton commentaire, je suis contente de savoir que mon envie de transmettre via mon blog se sent à la lecture 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *